Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Nous jouons tous à un jeu dangereux ! (Pv Richard, Aaron et Damian)
Lynn G. Bakers
Ombre - Auror en charge de la sécurité à Poudlard
avatar
FEAT : Taylor Momsen
Un petit gif? :
Messages : 30
Camp : Ombre
Emploi/loisirs : Auror
Un autre petit gif? :
Date d'inscription : 22/09/2018
Localisation : Poudlard
Humeur : Sanguinaire
Commentaires : « Pour le plus grand bien. »
Mar 13 Nov - 14:33
Notre plus belle performance de théâtre

N'aie pas pitié des morts. Aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.

Le temps est plutôt mausade aujourd'hui, les nuages emplissent le ciel et le pluie menace de nous tomber dessus à tout moment. Les sorciers qui m'entourent semblent tous sur le point de s'endormir, sûrement le manque de soleil qui les épuisent mentalement. Tout semble beaucoup plus calme quand l'orage gronde, les rires des gosses sont moins emmerdants et ils ne court pas partout comme d'habitude.

Enfin bon, aujourd'hui, c'est un jour spécial, le début d'une mission assez délicate, mais simple en même temps. Si tout le monde suit le plan, cela devra changer la donne en notre faveur.

Une réunion se tient dans l'école avec Aaron, l'autre Auror que je n'ai pas encore rencontré et Richard, exceptionnellement en déplacement ici. Nous avons lancé, il y a quelques jours, une vague de mini attaque, visant à attirer l'attention sur un endroit bien précis, une fausse planque aménagée pour l'occasion.

Grâce à cela, le ministère est concentré sur cet endroit, ils sont persuadés que Delphini si cache et prépare un mauvais coup. De ce fait, l'attention est complètement dissipée au niveau de l'école. Et toc Potter, tu ne l'as pas vue venir celui-ci ?!

Bien sûr, on a toujours Damian avec nous, c'est pour cela que nous avons mis en place cette réunion, en espérant que tous soupçons seront dissipés assez rapidement. L'avantage d'être jumeaux, c'est aussi de pouvoir agir quand l'autre va distraire l'ennemi. Je marche, lentement dans un couloir étonnement vide. Le bruit de mes talons résonne contre les grosses pierres qui forme le mur.

La salle réquisitionnée pour l'occasion n'est plus très loin et il paraîtrait que je suis la première. Alors j'entre et me met à l'aise, je prends le siège le plus confortable et m'assois autour d'une grande table ronde assez rustique. C'est pesant comme ambiance. Je soupire, quand la porte s'ouvre enfin, dans cette course à la guerre, qui me rejoindra le premier dans la pièce froide ?

made by LUMOS MAXIMA

_________________
ImageImage
Les hommes sont tous condamnés à mort avec des sursis indéfinis. - Victor Hugo @lovely - epicode
Revenir en haut Aller en bas
Richard L. Jones
Ombre - Directeur du département des accidents et catastrophes magiques
avatar
FEAT : Tom Hiddleston
Un petit gif? :
Masculin
Messages : 33
Camp : Ombre
Emploi/loisirs : Chef du département des accidents et catastrophes magiques
Un autre petit gif? :
Date d'inscription : 23/10/2018
Localisation : Londres
Humeur : Sans pitiée
Commentaires : ...
Mar 13 Nov - 18:43
Réunion
A Poudlard

Richard avait reçu un hibou le conviant à la réunion un peu plus tôt dans la semaine. Cela lui avait permis de s’organiser au travail pour pouvoir être présent. Le temps était sombre et orageux, comme il les aimait. Par ce temps, personne ne s’attardait dehors, tout le monde se pressait à rentrer chez soi. Il pu sans problème transplaner de sa maison de couverture jusqu’à Pré-au-Lard. Un sortilège maintenait au-dessus de lui une barrière entre la pluie et lui-même mais il avait tout de même revêtu une épaisse cape avec une grande capuche rabattu sur sa tête.

Il avançait d’un pas rapide vers le château qui se dressait un peu plus loin. Son regard était plein de mépris pour ce lieu qui n’était pour lui qu’une grande plaisanterie. Richard détestait Poudlard car cette école donnait une éducation à l’opposer de celle qu’il avait reçue et de celle qu’il envisagerait d’apprendre à de potentiels futur enfant. S’il devenait père un jour. Une grimace chassa ses pensées bien de trop éloigner du sujet principal de la réunion. Cet endroit n’était vraiment pas bon pour lui.

Il se présenta aux grilles du parc et en franchi les portes lorsque l’accès lui fit autoriser. Ces pas résonnaient sur l’allée menant à la cour principale. Une des imposantes portes s’ouvrit alors à son approche et il pénétra dans le hall.

Il ne s’attarda pas sur le décor et suivi son instinct qui le guidait vers Lynn. Il ne croisa que quelques fantômes et sa silhouette encore encapuchonnée ne donnait guère envie qu’on l’approche. La salle où se déroulait la réunion se trouvait au rez-de-chaussée. Il ne tarda pas à l’atteindre et frappa. Il n’attendit pas d’accord et tout en faisant descendre sa capuche, il entra dans sa salle.

Il ne l’avait pas encore vu qu’il savait déjà qu’elle était là. Son parfum si agréable avait empli toute la pièce. Celle-ci était dépourvue de toute chaleur, les bureaux des élèves avaient été repoussés le long des murs afin de laisser place à une grande table ronde autour duquel de grandes chaises à haut dossier avait été installer. Lynn était installée, sur l’une d’elle, la plus confortable semblait-il. Cela ne l’étonnait pas.

Un léger sourire s’étira au coin de ses lèvres et ses yeux se plantèrent dans ceux de sa belle tandis qu’il détachait sa cape. Il la déposa sur une des chaises à côtés de Lynn avant de se pencher pour déposer un doux baiser sur son front.

« Finalement… Il ne nous aura pas fallu longtemps avant que nous puissions nous revoir… Dommage que ce soit dans un tel lieu, je ne supporte vraiment pas ce château. »
made by black arrow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Damian Cornwell
Ordre - Auror
avatar
FEAT : Vincent Niclo
Un petit gif? :
Messages : 25
Camp : Ordre
Emploi/loisirs : Auror
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : Poudlard
Humeur : Tendu
Commentaires : ...
Jeu 15 Nov - 10:28
Réunion à Poudlard
Damian, Richard, Lynn & Aaron




Il n'y a que quelques jours que je suis arrivé au château, et pourtant, j'y ai retrouvé mes marques plus vite que je ne le pensais. Peeves est toujours fidèle à lui-même, ça peut aider. L'esprit frappeur a tôt su me faire regretter ma présence ici, malgré l'aide providentielle du Baron Sanglant, fantôme de Serpentard. Celui qui m'effrayait tant étant enfant. Bref, depuis, j'ai croisé choses bien plus terrifiantes qu'un fantôme. Patrouiller dans le château me permet d'apprécier l'architecture et le décor de la bâtisse à défaut d'apprécier l'endroit en lui-même, et j'ai même eu l'occasion d'apercevoir mon fils à quelques sorties de cours, même si je suis resté à l'écart. L'enfant est déjà bien réservé et en peine de se trouver quelques amis ici, ce n'est surement pas avec la nouvelle de la présence de son père dans le bâtiment que les choses vont s'améliorer. Et si je m'y implique trop, je risque fort d'en envoyer quelques uns à Ste Mangouste, et ça n'aidera en rien ma mission, ou la confiance que mes supérieurs ont en moi. Bref, aujourd'hui c'est réunion au sommet. A trois ça risque d'être relativement rapide, j'ai envie de dire. Je commet cependant l'erreur d'une patrouille rapide avant l'heure, me faisant bientôt arrêter par Nick-Quasi-Sans-Tête et une discussion interminable sur... plein de choses. Il commence sérieusement à la perdre, la tête, celui-là. J'accélère donc l'allure, regrettant l'impossibilité de transplaner en ces lieux, mais parvenant tout de même à être juste à l'heure au rendez-vous.
Je frappe à la porte avant d'y entrer, n'attendant pas qu'on m'y autorise mais ouvrant suffisamment lentement pour permettre qu'on me refuse l'accès. A l'intérieur, une femme que je ne reconnais pas, probablement la fameuse jumelle Bakers, et un homme dont j'ai déjà eu l'occasion de voir le portrait, à défaut de le connaitre en vrai. Richard Jones, Directeur du département des accidents et catastrophes magiques. Ok, donc on est loin de al simple réunion compte rendu de patrouille.

"Monsieur le Directeur. Madame. Damian Cornwell, nous n'avons pas encore eu l'occasion d'être formellement présentés."




_________________
Damian Cornwell

My son, my light, my life.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron G. Bakers
Ombre - Auror en charge de la sécurité à Poudlard
avatar
FEAT : Richard Madden
Un petit gif? :
Messages : 32
Camp : Ombre
Emploi/loisirs : Auror
Un autre petit gif? :
Date d'inscription : 25/09/2018
Localisation : Poudlard
Humeur : Fausse
Commentaires : « Pour le plus grand bien. »
Jeu 15 Nov - 16:37
Le jeu commence. ft. Lynn, Damian, Richard.

Une journée bien calme, marquée par l’absence de rire ennuyant. Malgré le mauvais temps, j’étais d'une bonne humeur dérangeante. Outre le masque de joie écœurante habituelle, j’étais moi, Aaron Bakers de bonne humeur. Enfin, le calme était revenu, et les gens se taisaient. Je n’appréciais pas ce lieu, donc un peu de silence n’était qu’une bénédiction. Je m’étais arrêté devant une fenêtre, afin de contempler le ciel quelques secondes avant de reprendre ma route.

Je me souvenais parfaitement de notre plan, surtout de la fameuse réunion mise en place aujourd’hui. Seulement, mes obligations d’auror en charge de la sécurité m’avaient obligés à me déplacer de l’autre côté du château au mauvais moment. Résultat, j’avais légèrement du retard. Pourtant, je marchais tranquillement dans les couloirs, assez calme comme à mon habitude. Je gardais mon masque souriant en face du peu d’élèves ou professeures que je pouvais croiser.

Notre plan marchait à merveille, le ministère se faisait avoir par nos fausses attaques. Tout commençait très bien, j’avais étudié toutes les possibilités, je n’avais rien laissé au hasard. Lynn me connaissait par cœur, elle savait comment mettre en place le plan. Tandis que Richard calmait les élans meurtriers de ma sœur quand cela était nécessaire, le reste du temps… Je devais gérer deux impulsifs. Je laissais échapper un léger rire, tout en m’approchant de la salle. Je toquais, puis entrais en m’excusant. Je m’approchais directement de Richard, souriant en gardant mon air calme. Bien entendu, ma sœur avait profité de mon retard pour se mettre à l’aise. Le contraire, aurait été étonnant.  

« Bonjour monsieur Jones, veuillez m’excuser pour mon retard. Seulement, en tant qu’auror en charge de la sécurité. Malheureusement, je me suis retrouvé bloqué par des obligations. »

Je lui tendais la main, en souriant et mimant une totale relation professionnelle. Après avoir salué mon supérieur, je me retournais Damian, mon sourire toujours sur mes lèvres. Je l’avais accompagné à son arrivée et il ne m’avait pas manqué. Non seulement, je devais me coltiner un poids en plus, mais je devais être gentil avec lui.

« Damian, bonjour. J’espère que vous prenez vos marques correctement, excusez-moi, j’ai eu beaucoup de boulot depuis votre arrivée donc je n'ai pu vous voir que brièvement. Seulement, j’ai observé vos rapports qui sont très bien rédigés. »

Je lui faisais un autre sourire, avant de me diriger vers la chaise à côté de Lynn. En passant, je venais doucement caresser sa tête.  Puis, j’allais m’asseoir, en m’attendant à une réunion bien drôle et hypocrite.


_________________

« YOU THINK,
YOU CAN HOLD ME? »
- Gellert Grindelwald
Revenir en haut Aller en bas
Lynn G. Bakers
Ombre - Auror en charge de la sécurité à Poudlard
avatar
FEAT : Taylor Momsen
Un petit gif? :
Messages : 30
Camp : Ombre
Emploi/loisirs : Auror
Un autre petit gif? :
Date d'inscription : 22/09/2018
Localisation : Poudlard
Humeur : Sanguinaire
Commentaires : « Pour le plus grand bien. »
Mar 20 Nov - 0:41
Notre plus belle performance de théâtre

N'aie pas pitié des morts. Aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.

Je souris quand mon mari entre dans la pièce, son baiser sur mon front me fait frémir, mais nous sommes rejoint, un peu trop rapidement à mon goût, par Damian, notre collègue. Il se présente, plutôt poliment, et m'appelle madame. Intéressant, j'ai entendu dire que son fils était à l'école, il pourrait nous servir de pion un jour, suffit d'enlever le gamin. Aaron arrive également et j'esquisse un sourire, me voilà entre mon mari et mon frère et Damian est proche de nous. Des dossiers sont disposés sur la table, j'en prends un et je commence à parler. J'esquisse un sourire totalement faux et fait mine d'être enchantée d'être là.


- Bien, je vais faire le résumé de la situation, si vous le permettez bien sûr. Il y a 3 jours, très exactement, des Aurors, chargés de l'espionnage, on découvert une planque d'adepte de Delphini Jedusor. Ils l'ont surveillé et elle est, apparemment, entrer à l'intérieur, entourer de deux personnes. La planque se trouve à Londres, dans un quartier plutôt misérable, très certainement pour passer inaperçu.


Je m'arrête de parler un instant et transmets un document à tous mes compagnons. Il s'agit d'une liste de noms, pour la plupart faux, de personnes probablement impliquées dans cette fausse planque. J'essaie bien sûr de paraître totalement crédible, histoire que Damian ne découvre pas la supercherie.


- Dans cette liste, vous pouvez retrouver les noms des mangemorts qui seraient, très certainement, cachés dans cette planque. Vous pouvez y voir une quinzaine de nom, certains connus et les autres méconnus. Avec tout les allers-retours fait entre la maison et divers endroits, les Aurors ont déterminés qu'il serait probable qu'une attaque soit en préparation. Il me semble, Monsieur le Directeur, corrigez-moi si je dis des bêtises, que la sécurité au ministère a été renforcés.



Je jette un œil à Richard en lui souriant, mais cette fois-ci, il est vrai. Je suis heureuse de le voir si rapidement après notre rendez-vous volé. Puis, je me reprends et regarde mon frère et Damian. Ils ont l'air tout à fait concentrés.


- Pour le moment, nous sommes 3 Aurors à l'école, c'est pour cela que nous pensons que l'attaque pourrait venir ici dans un premier temps. Dans le meilleur des scénarios, nous serions rejoints par d'autres Aurors, mais au vu de certains évènements, tout le monde est accaparé dans le monde des sorciers ou dans celui des moldus. De ce fait, nous devons nous occuper, à trois, de trouver la meilleure façon de protéger les élèves. Bien sûr, l'idée de les renvoyer chez eux a été pensée, juste le temps de l'assaut de la planque, mais cela serait trop visible aux yeux de nos ennemis.

Je me rassois, en croisant les jambes et en posant mes bras sur la table. Je marque un temps d'arrêt, le silence empli la pièce. Seuls les bruits des feuilles que j'ai distribuées le brise de temps en temps, tout le monde est en train de lire. Je fixe Damian, il faut que j'en apprenne plus sur lui, il pourrait bien être utile, en tant que pion.


- Alors, des idées, des remarques ?


made by LUMOS MAXIMA

_________________
ImageImage
Les hommes sont tous condamnés à mort avec des sursis indéfinis. - Victor Hugo @lovely - epicode
Revenir en haut Aller en bas
Richard L. Jones
Ombre - Directeur du département des accidents et catastrophes magiques
avatar
FEAT : Tom Hiddleston
Un petit gif? :
Masculin
Messages : 33
Camp : Ombre
Emploi/loisirs : Chef du département des accidents et catastrophes magiques
Un autre petit gif? :
Date d'inscription : 23/10/2018
Localisation : Londres
Humeur : Sans pitiée
Commentaires : ...
Mar 20 Nov - 18:16
Réunion
A Poudlard

Richard s’était retourné vers le nouvel arrivé dans la pièce. C’était un homme de bel visiblement plus âgé qu’eux, mais cela ne semblait pas le déranger outre mesure, ce qui était une bonne chose car Richard détestait qu'on le prenne de haut sous prétexte qu'il était jeune. Une pointe de jalousie vient s’immiscer dans son analyse : savoir Lynn au côté d’un homme comme lui ne lui plaisait pas. Non pas qu’il se sente inférieur ou désavantagé vis-à-vis de lui, mais plutôt que du fait que Lynn était une très belle jeune femme qui attirait le regard des hommes. Il avait confiance en sa femme, mais en aucun homme qu’elle pouvait côtoyer.

Il lui serra la main, d’une poigne ferme et assurée. Son sourire était professionnel mais inspirait la confiance, à des kilomètres de ce qu’il pouvait réellement penser.

« C’est un plaisir de vous rencontrer Mr Cornwell. »

Bien entendu, tout cela n’étais que pur mise en scène vouée à convaincre ce cher Auror de leur crédibilité. Et il fallait gagner sa confiance. Bien vite, Aaron les rejoints. À nouveau Richard joua le parfait professionnel et serra la main de son meilleur ami. Se moquer ainsi de l’Auror commençait à l’amuser.

« C’est complètement compréhensible, maintenant que nous sommes au complet, nous allons pouvoir commencer. »

Richard pris place aux côtés de Lynn et se saisi du dossier poser devant lui et commence à le feuilleté tandis que son épouse prenait la parole. Bien entendu, il connaissait déjà une grande partie du dossier. La seule chose qu’il n’avait pas pu consulter était cette fausse liste que la jeune femme leur donna. Intérieurement, il s’amusait en lisant les noms. De façade, il donnait l’impression d’être sérieusement concentré sur les documents et sur ce qu’elle disait.

« Je vous confirme que la sécurité au ministère à été renforcée Madame Bakers. Mais il est évident que, en vu de votre effectif réduit, l’école serait la première cible d’attaque des Mangemorts. Obtenir Poudlard serait pour eux un avantage stratégique et il nous faut à tout prix éviter qu’un tel événement se produise. Je ne doute nullement de vos capacités, si vous êtes ici aujourd’hui, c’est que vos compétences ont su convaincre le ministère.
Je vous rejoins sur l’idée de renvoyer les élèves chez eux, cela n’a pas grande utilité et nous prendrions le risque qu’ils soient pris pour cible sur le chemin du retour. Ils sont plus en sécurité entre ses murs, après tout, Poudlard n’est-il pas censé être l’endroit de plus sûr au monde après le ministère ?
»

Il fit une pause pour mimer la réflexion, parcourant un document des yeux.

« Les sorts de protections de l’école sont infranchissables, la seule menace qui persiste viendrait d’une potentielle manipulation des élèves. Ces tristes à dire mais nous devons les empêcher de sortir de l’enceinte du château et contrôler leur courrier. Les plus jeunes, son influençables et il ne serait guère compliqué pour l’ennemi de rentrer à l’aide d’un élève sous contrôle. Qu’en pensez-vous ? »

Ces mesures étaient strictes, mais il devait montrer à quel point la sécurité du château était importante et surtout qu’il était prêt à mettre la barre très haut pour empêcher une attaque de survenir. La réalité étant tout autre.

En effet, en contrôlant les courriers, ils pourraient obtenir de nombreuses informations sur les familles des Auror, cibler les élèves les plus fragiles et repérer de futur allié.

made by black arrow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Damian Cornwell
Ordre - Auror
avatar
FEAT : Vincent Niclo
Un petit gif? :
Messages : 25
Camp : Ordre
Emploi/loisirs : Auror
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : Poudlard
Humeur : Tendu
Commentaires : ...
Jeu 22 Nov - 9:16
Réunion à Poudlard
Damian, Richard, Lynn & Aaron




Mr Bakers nous rejoint peu de temps après moi, s'excusant pour son retard avant de m'adresser brièvement la parole.

"Merci Monsieur. Je m'installe tranquillement, soyez sans crainte."

je saurai bien le retrouver dans le labyrinthe qu'est ce maudit château si j'ai besoin de lui. D'avantage pour connaitre ses dernières directives qu'en quête de conseils, d'ailleurs. L'âge n'a beau n'avoir aucune importance sur la hiérarchie pour moi, il faut tout de même bien avouer que ce petit jeune n'a rien à m'apprendre sur mon métier. Enfin, tant qu'il s'en tient à son rôle de supérieur sans vouloir jouer les mentors, on devrait s'en sortir.

La jeune femme nous fait passer un document où se trouvent réunis les noms de quelques adeptes de cette Jedusor. Certains noms ne me sont pas inconnus, étant ancrés dans les rapports sur les Mangemorts du seigneur noir. D'autres, totalement inédits. Je l'écoute nous faire le résumé de la situation, tâchant de m'en faire ma propre idée. Je suis bon élève, en général, mais si je juge que les décisions de mes supérieurs marchent sur la tête, j'ai tendance à préférer demander pardon que permission sur la démarche que je suivrais. Alors étudier chaque pièce du puzzle dans mon esprit, c'est un automatisme.

Je laisse le directeur prendre la parole à son tour, réfléchissant à chacun de leurs dires avant de prendre la parole moi-même.

"Par le passé, Poudlard, ainsi que le ministère, ont su nous prouver qu'ils n'étaient pas forteresses si imprenables. Ce sont à la fois des lieux surs, mais également des cibles trop tentantes pour les adorateurs du Mal, quelle que soit sa forme. Sans doute avez-vous raison, pour le moment, Poudlard est l'endroit le plus sur pour les élèves, notamment les Nés-Moldus qui ne sauraient compter sur des parents sorciers à même de les protéger. Mais je pense qu'il nous faudrait prévoir un échappatoire, dans le cas où le château serait pris. Trop de vies ont été inutilement gâchées lors de la dernière attaque."

Je n'y étais pas, certes, mais j'y ai perdu mon père ainsi que plusieurs amis qui m'étaient proches. Dans le même temps, mon père avait pris pour moi la décision de me retirer de l'école, le danger étant trop important avec ces Mangemorts voulant la peau des Nés-Moldus et autres Sangs-Mêlés de telle souche, et la traque qui en a résulté n'a pas non plus été la meilleure partie de ma vie. Si j'aurai préféré rester à Poudlard et endurer la présence de ces mages noirs? Je n'ai honnêtement pas la réponse.

"Communiquer par courrier serait bien trop logique pour se dire que nous n'y avons pas pensé. N'importe qui devrait savoir qu'intercepter les hiboux sera notre première idée. D'un autre coté, c'est assez basique pour qu'on se dise que ça n'a aucun intérêt, effectivement."

Pour ma part, si je devais communiquer avec un élève de l'école sans être aperçu? J'opterai pour la poudre de Cheminette. Et si je devais entrer dans le château sans être repéré? Je crois que seul Albus Dumbledore connaissait l'intégralité du réseau de passages secrets du château, et peut-être même que lui-même en ignorait certains. Même si nous nous postions à chaque entrée - ce qui est impossible à trois, d'ailleurs -, nous risquerions tout de même de nous voir roulés. Il y a aussi le risque du Polynectar. Par le passé, un prisonnier d'Azkaban avait trouvé à bluffer tout le monde en se faisant passer pour un Auror réputé. Se faire passer pour un élève de douze ans ne serait guère compliqué...Quand au courrier? Je laisse les Beuglantes aux autres.




_________________
Damian Cornwell

My son, my light, my life.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron G. Bakers
Ombre - Auror en charge de la sécurité à Poudlard
avatar
FEAT : Richard Madden
Un petit gif? :
Messages : 32
Camp : Ombre
Emploi/loisirs : Auror
Un autre petit gif? :
Date d'inscription : 25/09/2018
Localisation : Poudlard
Humeur : Fausse
Commentaires : « Pour le plus grand bien. »
Ven 23 Nov - 0:59
Le jeu commence. ft. Lynn, Damian, Richard.

J’écoutais ma sœur silencieusement, tout en jetant un œil aux documents qu’elle nous faisait passer. Bien entendu, j’étais au courant que tout cela était faux. Le seul but de cette réunion était en partie de mettre l’auror dans nos pattes, en vieille. Je gardais mon sérieux, alors que j’écoutais les informations que nous avions créées grâce à notre plan. Je posais ensuite mon regard sur mes collègues, qui donnaient à leur tour leur avis. Si cela n’avait pas été créé de toutes pièces, ce rassemblement aurait pu être une réelle réunion. Pas que cela m’ennuyait, tout faisait partie de notre plan. Je comptais changer ce monde ignoble accompagné de ma sœur et de Richard. Je restais concentré sur les évènements, tout en gardant mon masque. Je prenais finalement la parole, d’un ton sérieux et professionnel.

« Il est vrai que vos avis sont très justes. Malheureusement, il ne faut pas oublier la possibilité que des élèves puissent déjà être endoctrinés. Je ne veux pas être alarmant, seulement, nous avons pu voir dans la deuxième guerre que l’école comptait des élèves adepte à ces croyances. Malheureusement, je suis d’accord, il ne serait pas judicieux de renvoyer les élèves chez eux. Les enfants nés de parents moldus, ne pourront pas compter sur une protection. Même les élèves nés de parents sorciers, pourraient être également en danger. »

J’arrêtais de parler pendant un moment, faisant mine de réfléchir tout regardant les papiers. En réalité, je n’en avais pas grand-chose à faire de ces élèves. Ils avaient malheureusement été éduqués avec la mauvaise croyance, chose qu’il fallait changer. Au cas contraire, on ne pouvait pas faire grand-chose pour les sauver. Après quelques minutes, je reprenais finalement la parole. Je suis tout à faire d’accord, le courrier n’était pas quelque chose de sûre. Enfin, seulement sans code, un code changeant constamment. Je reposais mon regard sur mes collègues, tout en gardant mon professionnalisme.

« Comme le déclare Monsieur Cornwell, il est vrai que le courrier est une chose très visible. Il existe de nombreux autres moyens de communiquer, sans attirer l’attention. Comme je l’ai dit précédemment, il ne faut pas oublier les autres possibilités. Nous pourrions, il est vrai, interdire aux élèves de sortir du château, tout en surveillant leur contact. Seulement, faut-il vraiment transformer une école en prison ? Je ne pense pas que cela soit la meilleure décision, cela ne fera qu’augmenter les tensions et la peur des élèves. »

Je laissais échapper un soupir, tout en faisant mine d’être inquiété par la situation. Comme toujours, je jouais mon rôle avec succès. J’avais été entraîné toute ma vie pour cette mission, je ne pouvais laisser quelque chose me trahir même pas un signe sur mon visage ou une parole.

« Je pense que Monsieur Cornwell à raison, pour l’instant les élèves sont le plus en sécurité à Poudlard. Seulement, il ne faut oublier que le château possède de nombreux passages inconnus pour la plupart d’entre nous. Je vous avoue, que peu importe notre plan d’action, celui-ci possède des failles qui pourraient nous être fatales pour certaines. Je pense qu’il faut choisir la meilleure solution, qui mettrait le moins en danger la vie des élèves. »


Je gardais mon regard sur les autres personnes présentes, mon calme et mon professionnalisme étaient les seules choses que je montrais. J’accompagnais cela par une inquiétude pour le sort de l’école, que je ne ressentais nullement. Cependant, la manipulation était une matière à laquelle j’excellais. La chose positive entre des jumeaux était qu’on pouvait se comprendre sans se parler. La chose négative ? Qu’on avait tendance à se compléter dans la destruction. Ah, négative pour vous, pas pour nous.


_________________

« YOU THINK,
YOU CAN HOLD ME? »
- Gellert Grindelwald
Revenir en haut Aller en bas
Lynn G. Bakers
Ombre - Auror en charge de la sécurité à Poudlard
avatar
FEAT : Taylor Momsen
Un petit gif? :
Messages : 30
Camp : Ombre
Emploi/loisirs : Auror
Un autre petit gif? :
Date d'inscription : 22/09/2018
Localisation : Poudlard
Humeur : Sanguinaire
Commentaires : « Pour le plus grand bien. »
Jeu 29 Nov - 0:12
Notre plus belle performance de théâtre

N'aie pas pitié des morts. Aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.

Je reste à écouter les autres parler pendant quelques minutes, c'est long et horriblement ennuyeux. Bien sûr que le plan aura des failles, car nous comptions bien sûr les utiliser. Je laisse un instant le silence envahir la pièce froide. Je fais mine de fixer le papier devant moi, mais mon cerveau tourne à 100, faisant défiler idée après idée pour prendre le château et en faire notre QG.

- Bien, comme le dit mon frère, nous avons plusieurs options, enfermer les élèves dans l'école, les renvoyer chez eux, vérifier leurs courriers... Pour moi, il faut également leur parler du danger. Lors de la guerre contre Voldemort, beaucoup son ceux qui ont péri à cause du secret qui résidait. Ils faut les mettre en alerte, sans les affoler bien sûr. Renforcer les cours de défenses, peut-être. Enfin, ça risque de faire beaucoup de choses pour trois.

Je souris un peu, pensant à ce qu'il pourrait arriver à certains élèves. Il serait tellement dommage que le petit gros de la maison Serdaigle en troisième année tombe du haut de la tour d'astronomie, ou alors dans le lac. Ces idées me font frisonner et m'excitent presque. Des morts, rien de plus satisfaisant, tant que c'est pour notre cause.

- Je pense également que les détraqueurs peuvent être une idée. Bon, ils ont été inefficaces à l'époque, mais bien placé, pourquoi pas. Il faudra juste prévenir, encore une fois, tous les élèves.

Comme ça, on gère la ronde des détraqueurs et on fait mine de ne pas voir une faille. Il ne restera plus qu'à s'engouffrer dedans et d'investir le château. Les détraqueurs sont des créatures sans réelles pensées propres, enfin, je crois, donc ça devrait le faire. Je profite que l'Auror ne puisse pas voir ma main sous la table pour prendre celle de Richard, elle est plutôt chaude, c'est agréable.

- On pourrait créer un portoloin de Poudlard vers le Ministère, en cas d'attaque, pour évacuer ?


Et bien sûr, il se perdra malencontreusement juste avant l'attaque. Par contre, des ombres tomberons mystérieusement dessus pendant et pourront directement attaquer le ministère après avoir pris l'école. Je me trouve tellement diabolique, je pense que mon ancêtre serait fier de nous.

made by LUMOS MAXIMA

_________________
ImageImage
Les hommes sont tous condamnés à mort avec des sursis indéfinis. - Victor Hugo @lovely - epicode
Revenir en haut Aller en bas
Richard L. Jones
Ombre - Directeur du département des accidents et catastrophes magiques
avatar
FEAT : Tom Hiddleston
Un petit gif? :
Masculin
Messages : 33
Camp : Ombre
Emploi/loisirs : Chef du département des accidents et catastrophes magiques
Un autre petit gif? :
Date d'inscription : 23/10/2018
Localisation : Londres
Humeur : Sans pitiée
Commentaires : ...
Jeu 29 Nov - 10:45
Réunion
A Poudlard

Richard avait acquiescé aux dernières paroles de Lynn. Dès l’instant où elle avait saisi sa main, il avait commencé à jouer discrètement avec, parcourant la paume de sa main de son pouce. Cette réunion était barbante au possible, il avait l’horrible sensation de perdre son temps. Pour cet Auror n’était-il pas déjà sous l’emprise du sortilège Impéro ? Les choses auraient été bien plus rapides. Richard retient un soupire de lassitude. Evidemment, il ne pouvait pas, si les membres du ministère découvraient qu’un Auror avait pu être si facilement manipulé au sein de Poudlard, ils devineraient immédiatement que le château est infiltré.

Il attrapa un parchemin et prit note de ce qui venait d’être dit.
˵
- Informer les élèves (en évitant le plus possible la panique)
- Augmenter l’intensité des cours de DCFM
- Les garder en sécurité dans le château (évitant toutes sorties de Poudlard)
- Contrôler les courriers
- Présence de détraqueur
- Création d’un Portoloin menant au ministère en cas d’attaque

˶
Il prit ensuite la parole.

« Bien, maintenant que nous avons regroupé la grande partie de nos idées, il va falloir se répartir les tâches. »

Il dédoubla magiquement son parchemin et le transmit aux autres.

« En toute sincérité, je doute que nous réussissiez à vous trois seulement à pouvoir tout gérer, vous êtes très compétents, mais pas assez nombreux. Les professeurs quant à eux, auront pour simple mission de rassurer les élèves et de veiller à ce qu'aucun débordement ne survienne. Nous devrions même organiser des rondes nocturnes, où ils se relayeraient. Au-delà de cela, je pense que vous aller avoir besoin de renfort, c’est pourquoi, si l’idée vous convient, je vous propose d’être transféré ici afin de vous prêter main forte pour maintenir la sécurité du château. »

L’objectif des rondes était d’impliquer les professeurs tout en veillant à contrôler leur fait et geste. Il était hors de question que les laisser libre en sachant que certains d’entre eux étaient de bon sorcier. Quant à sa présence, elle avait deux avantages : il serait présent lorsque l’attaque aura lieu, et surtout, il allait pouvoir profiter un peu plus de sa femme.

made by black arrow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Damian Cornwell
Ordre - Auror
avatar
FEAT : Vincent Niclo
Un petit gif? :
Messages : 25
Camp : Ordre
Emploi/loisirs : Auror
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : Poudlard
Humeur : Tendu
Commentaires : ...
Mer 5 Déc - 9:27
[quote="Damian Cornwell"]
Réunion à Poudlard
Damian, Richard, Lynn & Aaron




Je frissonne involontairement à la mention des Détraqueurs. Ces êtres de cauchemar sont bien ailleurs, croyez-moi, même si je fais partie de ceux sachant les éloigner - un impératif pour devenir Auror, tout de même! -. Leur présence serait assez contradictoire avec le fait de ne pas transformer Poudlard en prison,je trouve.

"Les Détraqueurs ont plus d'une fois prouvé leur incompétence. Ils ne feront qu'affoler davantage les élèves."

Sans compter qu'à force, ils vont vraiment finir par me faire penser qu'ils sont passé à l'ennemi. Après tout, qui peut savoir ce qui se passe dans la tête de ces êtres? Quand à enfermer les enfants à l'intérieur du château? Laissez un tigre en cage indéfiniment, il cherchera à sortir. Offrez-lui la possibilité de se dégourdir les membres, il aura bien moins envie de fuir. D'où je tiens ça? J'ai jamais dit que ma mère ramenait des animaux bizarres à la maison parfois?

"A espérer que certaines têtes brulées ne décident pas de passer outre le couvre-feu et s'aventurer dehors sans protection. Je conçois de ne pas les laisser sortir seuls, mais conserver les sorties encadrées permettraient peut-être de faire retomber la pression avant que les élèves eux-même ne trouvent les passages secrets leur permettant de sortir de la souricière. Nous ignorons sur qui ils pourraient tomber alors.

Si j'ai l'esprit contradictoire? Non, je réfléchis à voix haute, plutôt. Avis à qui veut écouter ou pas. A dire vrai, la pire idée que je trouve être, c'est celle du Portoloin rejoignant le Ministère. Aucun doute que si Poudlard est pris, le Ministère sera le suivant à tomber, s'il n'est pas déjà tombé avant. C'est reculer pour mieux sauter. Le Directeur finit par reprendre la parole, nous transmettant un parchemin où il vient de recenser les principales idées, tout en signifiant qu'il souhaite rester parmi nous. Je me contente d'acquiescer d'un signe de tête, même si je n'aime pas cela. On n'a jamais besoin des gratte-papier pendant la bataille, même si je ne doute pas de ses compétences de sorcier. On sait tous que le Ministère préfère perdre un Auror qu'un Directeur, et cela veut donc dire éparpiller notre attention pour veiller à sa sécurité. On n'avait pas besoin de ça.






Désolée pour le retard de réponse. Passé le week-end à me battre avec des migraines, l'ordi m'a pas vu...

_________________
Damian Cornwell

My son, my light, my life.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: